Version imprimable

Déplacements doux

LES DÉPLACEMENTS DOUX : EN ROUTE VERS DE NOUVEAUX ITINÉRAIRES CYCLABLES ET PIÉTONS !

Les enjeux environnementaux, la géographie plane de la commune, le développement du vélo à assistance électrique, etc : tout converge pour travailler sur l’amélioration du réseau cyclable et piéton, afin qu’habitants et estivants puissent se déplacer entre les pôles d’intérêts de la commune, grâce à des itinéraires sécurisés et agréables.

 

UNE ÉTUDE GLOBALE LANCÉE EN 2021

Pour déterminer les itinéraires à aménager, mais aussi pour établir un document cadre d’aménagement et de gestion de la trame viaire, une étude globale des déplacements doux va être menée courant 2021, pour une durée de 12 mois. Une consultation pour retenir un prestataire a été lancée en début d'année. L'étude se déroule en 3 étapes :

  • Identifier les pôles d’attractivité qui génèrent les déplacements,
  • Définir un réseau d’itinéraires doux permettant le déplacement entre les pôles de la commune, puis établir un état des lieux exhaustif de la trame viaire existante pour ces itinéraires : état du revêtement, praticabilité des chemins, pluralité d’usages, intensité du trafic, niveau d’insécurité pour les piétons et cycles, etc.
  • Proposer des schémas directeurs et un plan stratégique d’actions. Identifier les priorités, évaluer les coûts d’aménagement et repérer les dispositifs de subventionnement possibles.

 

PARLONS ENSEMBLE VÉLO ET MARCHE À PIED

Dans le cadre de la démarche participative engagée par l’équipe municipale autour du projet d’aménagement d’itinéraires doux, la commune a lancé une enquête en ligne le temps de l'été 2021 pour recueillir l’expression des habitants sur la pratique du vélo et de la marche : pour quels trajets les modes doux sont-ils privilégiés au quotidien ? quels sont les rues, routes, carrefours dangereux sur ces parcours ? le réseau de chemins est-il déjà emprunté par les cyclistes ? si ce n’est pas le cas, quels sont les freins qui expliquent qu’ils soient boudés ? existe-il des difficultés à cheminer le long du littoral, qu’on soit piéton ou cycliste ? les stationnements vélo sont-ils en nombre suffisant ?... autant de questions utiles pour bien comprendre les attentes des usagers afin de définir les aménagements nécessaires, encourager l’utilisation plus massive des modes doux,… et laisser la voiture au garage !

[ENQUÊTE CLOSE : RETROUVEZ LES RÉSULTATS DANS LE DIAGNOSTIC EN TÉLÉCHARGEMENT CI-DESSOUS (p.23 à 31)]

 


UN TEMPS D’ÉCHANGES POUR PARTAGER LE DIAGNOSTIC

Retour sur la réunion publique du LUNDI 20 SEPTEMBRE 2021

54 personnes étaient présentes.
Le bureau d’études BL Evolution qui accompagne la commune a exposé au public le diagnostic du territoire concernant les déplacements doux, en présence de Mme La Maire et d’Yvan Letourneau, adjoint à la voirie. Ont été présentés :
  • la part modale du vélo sur la commune : 1,2 %
  • les points insuffisamment sécurisés du réseau de routier (franchissements, carrefours) et les axes où la densité de trafic et les réglementations de vitesse ne permettent pas une cohabitation avec les vélos ou les piétons
  • le potentiel que représente le réseau de chemins
  • les infrastructures cyclables existantes (représentant un linéaire total de 4,5 Km)
  • les isochrones des temps de parcours : en vélo par exemple, les trajets internes au centre-bourg prennent entre 2 et 3 minutes, les autres zones habitées sur la côte sont situées à environ 10 minutes à vélo, soit des durées rendant le vélo attractif comme moyen de transport pour circuler à la Plaine-sur-Mer, renforcées par la topographie relativement plane du territoire
  • les résultats de l’enquête en ligne menée cet été et du stand installé lors de la Fête du vélo, à savoir :
- la moitié des répondants utilisent le vélo au minimum 1 à 2 fois par semaine ; idem pour la marche

- les modes doux sont pour l’instant majoritairement pratiqués pour l’activité physique et les déplacements de loisirs ; le vélo est aussi utilisé pour faire certaines courses de proximité
la majorité des répondants pointe les axes routiers structurants comme des zones difficilement circulables à pied ou à vélo ; il y a également une forte demande de sécurisation sur les axes secondaires (liaison bourg/quartiers du littoral)

- le centre-bourg apparaît comme un espace contraint et très circulé où les déplacements doux sont insuffisamment sécurisés

- le réseau de chemins est apprécié mais leur revêtement n’est pas approprié pour un usage du quotidien

- la carte des désirs pour l’aménagement des itinéraires doux structurants, tenant compte des liaisons avec les communes voisines de Pornic, Préfailles et St Michel.

Le public dans la salle a pu renforcer ses connaissances sur la commune sur le thème des mobilités douces, et s’exprimer grâce au quizz interactif proposé par le bureau d’études : lever son carton bleu si vous empruntez facilement le réseau de chemins sur la commune, ou le carton jaune si ce n’est pas le cas.

Le public a ainsi pu mettre en évidence les attentes : sécurisation des déplacements vélos, élargissements des trottoirs et sanction des véhicules qui s’y stationnent, amélioration de la signalétique et du revêtement des chemins, carte du réseau cyclable sur un rayon de 15 km au-delà des limites communales.
Certaines voies comme le boulevard de l’Océan où les trafics sont denses montrent que la cohabitation entre vélos/piétons/voitures reste problématique, et que l’organisation des flux doit être repensée, sans quoi les parents ou grands-parents avec leurs enfants ou petits-enfants n’oseront pas s’aventurer en vélo ou à pied.
Certains ont également rappelé de ne pas oublier la prise en compte des trottinettes électriques, de plus en plus utilisées pour se déplacer. 

 

 

La prochaine réunion publique sur les scénarios d’aménagement se tiendra le jeudi 21 octobre à 18h30 à l’Espace Sports et Loisirs. 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Retour sur la Fête du Vélo !

RETOUR EN
IMAGES SUR
LA FÊTE DU VÉLO
Le 5 juin dernier, une centaine de
cyclistes ont participé aux balades
proposées à l’occasion de la Fête du
Vélo. Ils ont apprécié le fléchage des
circuits mis en place à cette occasion,
la découverte de chemins qu’ils ne
connaissaient pas forcément, mais
aussi la météo idéale pour se balader
en plein-air ! Et le petit plus avant de
partir en balade : décorer son vélo de
papillotes fabriquées par l’association
Festichar, avec l’aide du Conseil municipal
des Enfants.
De retour au village installé spécialement
dans le centre-bourg pour
l’évènement, les visiteurs ont pu
découvrir le vélo BMX, lors des 2
démonstrations proposées par la compagnie
BMX Addiction : les 7 riders ont
proposé aux spectateurs des figures
acrobatiques à couper le souffle !
Le stand de démarche participative a,
quant à lui, fait carton plein : l’intervenant
du bureau d’études BL Evolution,
missionné par la commune, a recueilli
de nombreux avis sur les besoins
d’itinéraires aménagés pour la pratique
du vélo, à l’aide d’une carte géante
déployée au sol.
Plusieurs personnes ont pu tester le
vélo à assistance électrique auprès de
Préf’Ride, loueur de cycles à Préfailles.
La rosalie mise à disposition a eu un
grand succès auprès des enfants, tout
comme les vélos rigolos. Le tout dans
une ambiance festive et détendue !
Le 5 juin dernier, une centaine de cyclistes ont participé aux balades proposées à l’occasion de la Fête du Vélo.
Ils ont apprécié le fléchage des circuits mis en place à cette occasion, la découverte de chemins qu’ils ne connaissaient pas forcément, mais aussi la météo idéale pour se balader en plein-air ! Et le petit plus avant de partir en balade : décorer son vélo de papillotes fabriquées par l’association Festichar, avec l’aide du Conseil municipal des Enfants.

De retour au village installé spécialement dans le centre-bourg pour l’évènement, les visiteurs ont pu découvrir le vélo BMX, lors des 2 démonstrations proposées par la compagnie BMX Addiction : les 7 riders ont proposé aux spectateurs des figures acrobatiques à couper le souffle !

Le stand de démarche participative a ,quant à lui, fait carton plein : l’intervenant du bureau d’études BL Evolution, missionné par la commune, a recueilli de nombreux avis sur les besoins d’itinéraires aménagés pour la pratique du vélo, à l’aide d’une carte géante déployée au sol.
Plusieurs personnes ont pu tester le vélo à assistance électrique auprès de Préf’Ride, loueur de cycles à Préfailles. La rosalie mise à disposition a eu un grand succès auprès des enfants, tout comme les vélos rigolos.

Le tout dans une ambiance festive et détendue !

 

RETOUR EN IMAGES